s

 

Les plantes d'intérieur : Historique et Généralités

 

Dans notre habitat moderne, les plantes exotiques apportent chaleur et confort de façon appréciable. L'élégance des plantes à feuillage décoratif est appréciée dans d'autres endroits également. Ainsi, dans nos bureaux, les plantes vertes ou fleuries atténuent l'aspect fonctionnel des locaux et créent une atmosphère plus chaleureuse, plus apaisante. Dans une piscine couverte, quelques belles jardinières astucieusement disposées peuvent créer une ambiance tropicale.

 

Subissant des conditions de culture différentes de leur milieu naturel, où elles vivent et se développent à l'extérieur en pleine terre, les plantes d'intérieur tropicales ont besoin de quelques soins, souvent beaucoup moins contraignants qu’on pourrait le penser.


Elles doivent s'adapter à l'atmosphère de nos intérieurs ainsi qu'à leur luminosité qui est loin d'égaler, celle de leur pays d'origine. Mais avec quelques astuces et un peu de bon sens, il est facile de cultiver en appartement un grand nombre de plantes exotiques et tropicales rares ou peu courantes.

 

Elevées et cultivées en pots ou en bacs, elles ne disposent pas du même espace que dans la nature, aussi les équilibres biologiques et physiologiques sont plus instables, d’où la nécessité de bien choisir le substrat de culture (mélange terreux), les engrais et la quantité d’eau d’arrosage.

 

Vous aider à mieux les connaître pour vous permettre de leur apporter les conditions de culture idéales, tel est le but de TropicaFlore. Chaque plante de notre collection possède en effet des exigences bien précises, que nous nous devons de satisfaire. C'est pourquoi nous vous les présentons sous forme de fiches accompagnées de photos en couleurs. Cette présentation pratique, fait de nos fiches de culture un véritable guide grâce auquel vous apprendrez à choisir les plantes en fonction de votre véranda, serre ou appartement.
coffeaVous y trouverez aussi toutes les informations concernant le rythme et l'importance des arrosages, la composition du mélange terreux adéquat, les soins et les traitements à leur apporter pour résister aux attaques des maladies et des parasites dont elles peuvent être les victimes. Vous les aurez alors séduites, et c'est sans retenue qu'elles consentiront à se laisser multiplier pour vous faire profiter, davantage encore, de leur feuillage et de leur floraison souvent exubérante.

On nomme « plantes d'intérieur » les végétaux qui, au terme de différentes étapes, passent de leur habitat naturel dans toute partie du monde à nos vérandas, serres ou appartement. On ne peut maintenir les plantes en vie qu’en essayant de reconstituer des conditions de culture aussi proches que possible de leur environnement d'origine. Il faut pour cela les observer attentivement, afin de voir comment elles réagissent aux soins que nous leur prodiguons.

 

Petite histoire des plantes exotiques et tropicales

 

L'engouement pour les plantes exotiques et tropicales n’est pas récent. Il y a quelque 3 000 ans déjà, les Égyptiens soignaient des plantes en bac dans leurs cours intérieures. Grecs et Romains également, qui s'inspirèrent beaucoup de la culture égyptienne et des anciennes civilisations asiatiques, décoraient ainsi leurs patios.

 

De nombreuses plantes passèrent les Alpes grâce à l'extension de l'Empire romain. Après la chute de Rome, ce développement fut stoppé pendant plusieurs siècles.

 

Puis au XV' siècle, des navigateurs italiens, portugais et espagnols introduisirent des plantes exotiques en provenance d'Asie et d'autres contrées lointaines. On dut construire des abris pour protéger ces plantes du froid de l'hiver. La première serre fut ainsi édifiée en 1585 à Padoue, en Italie.

 

Avec le développement des échanges commerciaux au XVII' siècle, des plantes originaires de toutes les régions du globe furent introduites en Europe. L'aristocratie se fit construire des orangeries pour abriter les plantes sensibles au gel. Les plus passionnés allaient jusqu'à envoyer des explorateurs au-delà des mers pour se constituer d'impressionnantes collections de plantes. Ces espèces extrêmement rares gagnèrent ensuite peu à peu les jardins privés et, plus tard, les pépinières.
calliandra

 

Le XIXème siècle vit un engouement tout particulier pour les plantes exotiques et tropicales. De très grandes serres furent construites partout en Europe. Cette popularité diminua quelque peu durant la première moitié du XXème siècle. Le déclin s’accentua avec les crises de l’énergie que certains d’entre nous vécûmes depuis les années 70.
Avec les nouvelles technologies des aluminiers, de nombreuses vérandas furent construites par les particuliers depuis ces 30 dernières années sans pour autant y installer des plantes exotiques. Il n’était pas rare d’y voir une planche à repasser ou une table de ping-pong plutôt que de beaux palmiers !
chorisia

 

Il faut attendre le début des années 90 et les nombreuses "Journées des plantes" organisées dans toutes les régions pour voir nos compatriotes retrouver la main verte et l’attrait des plantes peu ordinaires.
 

Le progrès en matière de sciences de la nature, eut comme conséquence la création de nombreux jardins botaniques dans les universités.

 

Le saviez-vous ? L'un des plus anciens jardins botaniques d'Europe est celui de Heidelberg, en allemagne, qui fut créé en 1593 !

 

De nos jours...

 

Il est très rare et maintenant rigoureusement interdit que les plantes passent directement de leur habitat d'origine à nos intérieurs. Les lots de plantes mères sont cultivés par des producteurs spécialisés, comme TropicaFlore, à des fins de multiplication. Les jeunes plants obtenus sont ensuite vendus aux collectionneurs ou tout simplement aux amoureux de plantes peu courantes.  

washingtoniaParallèlement à l'essor de la culture des plantes d'intérieur, les horticulteurs se sont efforcés de rendre les espèces d'origine encore plus belles et plus faciles à cultiver. Ils ont ainsi sélectionné les plus belles plantes, celles présentant des qualités intéressantes, et les ont gardées pour la multiplication. Il y a également les sujets qui présentent des mutations par rapport aux plantes d'origine, par exemple en ce qui concerne le port, la forme des feuilles ou la teinte des fleurs. Ces mutations sont des variations naturelles du patrimoine génétique de la plante, spontanées ou plus rarement provoquées par l'homme. Les sujets présentant des mutations jugées intéressantes sont alors multipliés en vue de leur commercialisation. Une autre possibilité pour obtenir de nouvelles plantes consiste à effectuer des croisements (hybridation) Cette technique est cependant délicate et il faut souvent des années avant d'obtenir la combinaison souhaitée des caractères de deux plantes.

 

Ainsi, grâce aux travaux des producteurs ces dernières décennies, la gamme et les qualités des plantes d'intérieur ont considérablement évolué.

 

Soins aux plantes d'intérieur

 

Avant d'acquérir des plantes chez TropicaFlore, il faut bien sûr d'abord connaître leurs besoins. Chaque espèce a en effet des exigences particulières et une plus ou moins grande capacité d'adaptation à la lumière, à la température et à l'humidité. Aussi est-il nécessaire, avant d'acheter une plante, de récapituler les caractéristiques de l’emplacement qui lui est destiné et des soins qu'on devra lui apporter. Il faut également choisir entre une plante à feuillage décoratif et une plante qui refleurit chaque année. Ces plantes qui, bien soignées, peuvent vivre de nombreuses années sont bien sûr à opposer à celles que l'on ne garde que temporairement, achetées fleuries à la jardinerie du quartier puis éliminées après la floraison.

 

Le terme de plantes d'intérieur a considérablement évolué ces dernières décennies. Des plantes qui, voilà quelques années, étaient encore uniquement cultivées chez des collectionneurs ou dans les jardins botaniques sont maintenant disponibles accompagnées de leur fiche de culture.

 

La majorité de nos plantes d'intérieur provient, non des zones tempérées de l'hémisphère Nord, mais d'autres zones climatiques et surtout des régions tropicales et subtropicales, à climat sec ou humide. Il faut tenir compte, dans la façon de cultiver ces plantes, des conditions climatiques de leur environnement d'origine.

 

Lors de l'achat d'une plante, on peut souvent, à son simple aspect, deviner sous quelles conditions climatiques elle pousse dans la nature, par exemple, si elle provient de forêts humides ou plutôt de zones sèches: cela permet de déduire l'essentiel des conditions de culture qui lui sont nécessaires (lumière, température, humidité, composition du substrat) Ainsi, en règle générale, les plantes à grandes feuilles non coriaces sont originaires de régions à forte pluviométrie.

 

Elles ne risquent donc pas une évaporation excessive au niveau du feuillage, car elles reçoivent suffisamment d'eau. A l'inverse, les plantes à tiges ou feuilles épaisses, charnues, emmagasinent l'eau dans ces tissus de réserve, car elles vivent dans un environnement où les pluies sont rares et les périodes de sécheresse longues. Si ces plantes sont trop arrosées, elles risquent de pourrir.

 

Les tropiques se caractérisent par une température élevée, en moyenne 24 à 30 °C dans la journée, et souvent par des précipitations importantes et donc une humidité atmosphérique élevée. Les contrastes saisonniers (été/hiver) sont peu marqués. Quelques sécheresses périodiques peuvent cependant y survenir. Les forêts humides luxuriantes, à précipitations constantes au fil des saisons, de 2 000 à 5 000 mm et plus, abritent une végétation très riche d'arbres, lianes,  grands arbustes. Ces plantes supportent mal l’air sec des appartements chauffés en hiver et demandent une température constante de 18 à 20 °C.

 

L'installation d'humidificateurs permet d'obtenir une humidité de l'air suffisante dans une pièce, la culture sur plateaux de pouzzolane permet de plus de recréer un climat tropical humide. Il faut également leur éviter la proximité d'une source de chaleur ou du soleil direct. Les végétaux tropicaux préfèrent l'ombre ou la mi-ombre. Ils ne marquent pas vraiment de période de repos végétatif, mais, au cours de notre hiver caractérisé par des jours courts et un éclairement moindre, leur croissance est ralentie et leurs besoins en eau et en engrais diminuent considérablement. Lors de la saison hivernale, généralement du 15 novembre au 15 mars, les plantes exotiques peuvent être maintenues dans un état de repos végétatif (sorte d’hibernation), en suspendant les arrosages de façon drastique et en diminuant la température de conservation dans les mêmes proportions. Un grand nombre de plantes de notre collection sont maintenues à une température de seulement 10 °C pendant cette période.


L'expertise de TropicaFlore

 

Il est toujours bon de prendre notre avis avant d'introduire des plantes pour la première fois chez vous, afin de ne pas compromettre la réussite de l'opération par le choix de végétaux inadaptés. L'entretien des plantes fait appel à certaines qualités d'observation, nécessaires à la connaissance de leurs besoins, et permet en outre de mieux comprendre les processus biologiques et l'importance de l'environnement.
samanea

 

Ces qualités existent en chacun de nous mais sont plus ou moins exacerbées. Quoi qu’il en soit, l’entretien des plantes est généralement beaucoup moins contraignant qu’il n’y paraît.
Les établissements horticoles TropicaFlore cultivent dans leurs serres 600 espèces et cultivars en permanence et jusqu'à 900 en pleine saison. Un grand nombre de ces plantes, souvent rares et peu connues sont d’origine subtropicale et offrent ainsi la possibilité de les cultiver facilement sans dépense de chauffage supplémentaire. D’autres plantes sont plus tropicales et réservées aux heureux possesseurs de serres, vérandas ou jardins d’hiver chauffés. Vous pourrez aisément les identifier grâce à la classification claire par rubriques sur le site.